CONNECTEZ-VOUS
Mise à jour le 19. 03. 2018

L'hémisphérotomie pour la première fois au Maroc !

Le CHU Ibn Sina vient de réussir une intervention de taille dans le traitement de l’épilepsie. Il a utilisé la technique d’hémisphérotomie pour traiter deux malades âgés de 19 et 20 ans en collaboration avec une équipe indienne. Il s’agit en effet d’une intervention neurochirurgicale qui consiste à supprimer les connexions entre les deux hémisphères cérébraux (droite et gauche) pour venir à bout de l’épilepsie. "Ces interventions se sont très bien passées, et les deux patients ont pu rejoindre leur chambre d’hôpital, après un séjour de trois jours en réanimation", s’est réjoui le CHU, précisant qu’aucun des deux patients n’a plus fait de crises d’épilepsie depuis l’intervention.

Extension de la liste des médicaments pris en charge dans le cadre du tiers payant

La nouvelle liste du tiers payant pour l’achat des médicaments entrera en vigueur en juillet prochain. Une convention a été signée depuis quelque jour entre Les organismes gestionnaires de l’assurance-maladie obligatoire (CNSS et CNOPS) et les pharmaciens (conseil national de l’Ordre des pharmaciens et la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc) pour une durée de 4 ans afin defaire bénéficier les assurés de la dispense de l’avance des frais correspondant à la délivrance de 86 médicaments remboursables au titre de l’AMO.

Autrement dit, le patient paiera uniquement la part des frais non pris en charge par l’Assurance maladie c’est-à-dire le ticket modérateur. Il pourra être de 2% ou 5% ou rien du tout !

La procédure :

Dans le cas des abonnés de la CNSS

  • L’assuré présentera l’ordonnance à la CNSS  de son choix.
  • Cette dernière lui délivre une attestation de prise en charge
  • Celui-ci présente cette attestation à la pharmacie qui lui délivre le médicament.
  • L’assuré a le libre choix de la pharmacie et de l’agence CNSS
  • L’assuré paie sa part et le reste de la facture est réglé par la caisse.

Dans le cas des abonnés de la CNOPS

  • L’assuré présentera l’ordonnance à la pharmacie de son choix.
  • Le pharmacien déposera une demande de prise en charge auprès de la caisse
  • Cette dernière est tenue de lui donner une réponse dans les 48 heures suivant le dépôt.
  • Le pharmacien délivre ensuite les médicaments et établit une facture signée par l’assuré ou l’ayant-droit.
  • Le pharmacien dépose le dossier de facturation contre un accusé de réception, ou l’envoie par courrier recommandé à l’organisme gestionnaire concerné et ce dans un délai n’excédant pas trois mois.

Les limites :

Cela dit ce système concernera uniquement :

  • Que les affiliés à laCNSS et de la CNOPS
  • Et de l’ensemble des affiliés de la CNSS ou de la CNOPS, ce système ne touchera queles patients ayant des affections longues durées
  • 86 médicaments utilisés dans le traitement des ALD et des ALC sont concernés.
  • le prix des médicaments concernés est supérieur à 1 000 DH.

 

Que doit faire le pharmacien ?

1-    Avant tout envoi de dossier tiers payants, le pharmacien doit effectuer la recherche de son  identifiant INPE (Identifiant National des Professionnels de santé et des Etablissements de soins).

2-    s’inscrire chez la CNOPS, et la CNSS, en déposant, dans la délégation de sa région:

  • IP
  • Une demande adressée au directeur de la CNOPS, et la CNSS pour adhérer à la convention du tiers payant.
  • spécimen du compte bancaire de sa pharmacie.

Ce qu'il faut savoir 

Tous les pharmaciens sont automatiquement conventionnés. Tous pharmacien souhaitant se déconventionner doit remplir la déclaration de non adhésionet l'adresser à l'ANAM.

 

Hépatite C

Le ministère de la santé autorise la mise sur le marché d'un générique à base de Sofosbuvir "SSB 400", fabriqué par le laboratoire PHARMA 5 et qui permet de guérir l'hépatite C en trois mois. Il sera disponible chez les grossistes pharmaceutiques à partir du 10 décembre pour un prix de 3000 Dh la boite, soit 9000 Dh par traitement. Le médicaments princeps est commercialisé par la marque Sovaldi à 800 000 Dh.

Lhoussaine Louardi a assuré que les concertations sont en cours avec l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) pour intégrer ce médicament générique dans la liste des médicaments remboursables pour éviter des dépenses coûteuses pour les patients souffrant d’hépatite C.

Hépatite C : un générique fabriqué au Maroc bientôt sur le marché

Le  ministre de la Santé Houcine El Ouardi a révélé que son département est en train de mettre au point et fabriquer localement un générique permettant de traiter l’hépatite C avec des partenaires locaux.
Le prix de ce générique a été fixé à environ 3.000 Dhremboursable par la CNSS. Le traitement complet ne coputera que 9.000 Dh.

Le ministère de la santé qui s'est abstenu de révéler aucun détail précis à ce sujet, a confirmé  que le générique du Sofosbuvir a obtenu son AMM (autorisation de mise sur le marché) et qu'il sera bientôt commercialisé dans les pharmacies.

Le prix d'origine de Sovaldi est d'environ 80 milles dollars pour trois boites de Sovaldi ( équivalent en dirhams à 8 millions de sentîmes).

S'abonner à ce flux RSS